RIA Novosti relaye un poisson d’avril d’EurActiv sans le savoir

8 Avr

Image

Bruxelles, le 2 avril – RIA Novosti, Alexandre Chichlo. Les pommes de terres frites, ou les frites comme on les appelle communément en Belgique, pourraient se voir octroyer le statut de plat culinaire traditionnel belge par l’Union européenne, a rapporté le site Internet EurActiv.

Est considérée comme spécialité culinaire toute recette unique inventée ou élaborée dans un pays ou une région qui est devenue typique de la cuisine nationale.

Le Brussels Frites Forum a fait savoir qu’il avait l’intention de soumettre une Initiative citoyenne européenne pour que les frites obtiennent ce statut. Une Initiative citoyenne européenne est un instrument juridique de l’Union européenne entré en vigueur le 1er avril dernier.

Les Belges affirment que cet accompagnement mondialement connu, appelé « French fries » par les soldats britanniques qui y avaient goûté en Belgique lors de la première guerre mondiale, a été inventé en Flandre (une région du nord de la Belgique) au XVIe siècle.

Le Brussels Frites Forum souhaite notamment que les frites soient protégées par le statut de plat traditionnel de la cuisine belge octroyé par la Commission européenne et que celles fabriquées en Belgique soient les seules à pouvoir porter le nom de frites.

Selon EurActiv, cette initiative belge a déjà suscité des réactions chez les agriculteurs français qui ont prévenu que si la Commission européenne répondait favorablement à cette demande, ils organiserait un blocage avec leurs tracteurs à la frontière franco-belge.

Conformément au traité de Lisbonne entré en vigueur en 2009, la Commission européenne est obligée d’examiner les pétitions présentées par des représentants de la société civile si ceux-ci parviennent à rassembler au minimum un million de signatures. Tout citoyen européen a le droit d’introduire une Initiative citoyenne.

Pour être acceptée, tout initiative doit être signée par des citoyens issus d’au moins un tiers des Etats membres de l’UE, par voie électronique ou de façon manuscrite. Il faut donc que les citoyens signataires proviennent d’au moins neuf des 27 Etats membres de l’UE (NdT : en réalité, sept Etats seulement). Le nombre de signatures issues de chaque Etat dépend de la population : pour les petits pays de l’UE, moins de signatures sont nécessaires, et pour les grands, elles doivent représenter environ 0,2 % de la population nationale.

Ceux qui soumettront une initiative citoyenne devront récolter toute ces signatures dans les 12 mois suivant son enregistrement auprès de la Commission européenne. Ils devront également fournir des informations sur le financement de leur initiative.

Les pays de l’UE auront un an pour appliquer une nouvelle loi éventuelle une fois la directive en vigueur, après que celle-ci a été approuvée par le Parlement européen.

Comme l’a expliqué à RIA Novosti l’association belge des frites, qui rassemble cinq mille professionnels, pour préparer des vrais frites, il convient de plonger les pommes de terres coupées deux fois dans la graisse bouillonnante. La première fois sert à cuire les frites à l’intérieur et la deuxième fois à les rendre croustillantes.

La frite idéale selon la recette belge doit faire 12 centimètres. Il est toutefois important de noter qu’avec un kilogramme de pommes de terre, il n’est possible que de faire 540 grammes de frites en moyenne.

Les spécialistes conseillent de déguster ce mets sans prétention dans un cornet en papier avec de la mayonnaise ou une autre sauce en accompagnement, selon les goûts du client.

Alexandre Chichlo, traduit du russe par Amandine Gillet

Lien vers l’article original en russe : http://ria.ru/world/20120402/614700469.html

Lien vers l’article dont s’est inspiré RIA Novosti : http://www.euractiv.com/fr/avenir-europe/la-belgique-soumet-une-initiative-citoyenne-europ-enne-pour-prot-ger-ses-frites-news-5

3 Réponses to “RIA Novosti relaye un poisson d’avril d’EurActiv sans le savoir”

  1. Lilly 25 août 2012 à 07:47 #

    Nous en France et surtout le Sud-Ouest ou Languedoc on fait les frites dans la graisse de canard qui est meilleure pour la santé que la graisse de porc. On peux aussi les faire dans de la graisse d’oie. C’est aussi un plat français; donc comment le donner en paternité à la Belgique ? Je pense que c’est un plat très ancien car nourrissant et à faible cout.

  2. Lilly 25 août 2012 à 07:49 #

    La guerre des frites aura t’elle lieu en Europe ?? Je crains le pire ? lol !

  3. la presse russe 25 août 2012 à 11:06 #

    Vous avez déjà pas mal de plats nationaux vous les Français, laissez-nous au moins les frites ! Et puis pour avoir séjourné plusieurs fois en France, désolée, mais rien de tel que les bonnes frites belges🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :