230 plantes de cannabis découvertes près du métro de Moscou

5 Juin

Image

En milieu de soirée, des passants plus que surpris ont pu observer un étrange tableau près de la station de métro Borisovo, à savoir des dizaines de policiers arrachant des plantes de cannabis.

Comme l’a expliqué la porte-parole de la brigade des stupéfiants, Anastasia Boyarkina, au correspondant de Rossiskaya Gazeta, c’est la première fois que les policiers qui participent à l’opération « Pavot » sur tout le territoire du pays sont confrontés à ce genre de situation à Moscou.

Les autorités locales de la circonscription du sud de Moscou avaient décidé de réaménager le territoire proche du métro. Les employés communaux ont donc acheté les terrains environnants et y ont planté du gazon. Après quelque temps, la brigade des stupéfiants s’est rendu compte qu’à la place du gazon poussait une herbe « bizarre », a expliqué Mme Boyarkina.

Selon elle, la police en a tout de suite déduit qu’il s’agissait de cannabis. Les agents ont donc revêtu leur casquette de jardinier et ont arraché près de 230 plantes de marijuana, dont la culture est bien évidemment interdite en Russie.

A présent, la brigade des stupéfiants tente de déterminer de quelle région proviennent ces plantes et comment elles ont pu être plantées à cet endroit. Il n’est pas exclu qu’une personne quelconque ait décidé de produire en douce son propre cannabis en misant sur les faibles compétences botaniques des Moscovites.

Nul besoin de rappeler que cette plante fait partie de celles qui sont interdites dans le commerce. Dans cette liste se retrouvent également une sorte de cactus qui contient de la mescaline, le qat, la coca, le pavot à opium, les éphédras, et les champignons hallucinogènes.  Cette liste de plantes s’allonge régulièrement. Il y a peu, une plante aux consonances romantiques est venue s’y ajouter. Il s’agit de la « rose arabe ».

Ceux qui voudraient s’essayer à ce type de cultures feraient mieux de se référer à l’article du Code pénal qui stipule qu’il est interdit de cultiver des plantes qui contiendraient des substances narcotiques.  Par exemple, la culture d’un cactus ou d’un à neuf éphédras entraîne des amendes oscillant entre 500 et 700 fois le salaire minimum ou une peine de prison de deux ans.

Les botanistes en herbe qui cultiveraient quatre plantes de coca ou dix pavots à opium sur le bord de leur fenêtre ou dans leur jardin devraient eux aussi affronter la colère des autorités. Vingt plants de cannabis vous envoient directement en prison, sans passer par la case départ.

Et s’il s’avère que vous vous adonnez à ces activités avec l’aide d’un voisin, vous risquez même de trois à huit ans de prison.

Malheureusement, bon nombre des citoyens ne sont pas au courant de ces règles sur la culture des plantes. Il est fréquent d’entendre des histoires à propos de plantations de coca ou de pavot. Mais beaucoup pensent que cela n’arrive jamais près de chez eux. Comme certains disaient qu’il n’y avait pas de sexe en Union soviétique, aujourd’hui, nombreux sont ceux qui affirment que la drogue, ça n’existe pas en Russie.

Dans les datchas, certains cultivent pourtant des plantes narcotiques pour leur beauté.

Ainsi, l’année dernière, une babouchka Russe a décidé de décorer le jardin de sa datcha avec des pavots écarlates qui se sont révélés des plantes opiacées. En raison de son ignorance, cette vieille femme a frôlé la catastrophe.

Heureusement, grâce à notre journal et à nos avocats, elle a pu retrouver sa liberté.

Auteur : Vladimir Bogdanov

Article traduit du russe par Amandine Gillet

Lien vers l’article original : http://www.rg.ru/2012/05/31/klumba-site.html

Publicités

3 Réponses to “230 plantes de cannabis découvertes près du métro de Moscou”

  1. francoisduroy 7 juin 2012 à 09:29 #

    ça ne rigole pas en russie !!!

  2. la presse russe 7 juin 2012 à 10:05 #

    Non, pas vraiment… 😦

  3. Lilly 25 août 2012 à 07:53 #

    La culture du cannabis est internationale et n’ a pas d’âge car en France même des personnes âgées mais ayant pas assez de revenus pour vivre s’y adonne. Certaines le font aussi juste pour leur consommation personnelle car le cannabis aurait des vertus anti-douleurs. C’est reconnu aux USA mais pas ailleurs. Israel vient de créer un médicament à base de cannabis mais sans l’aspect addictif qui fait que vous pouvez être accro. Donc juste un moyen de soulager les douleurs chroniques sans voir des éléphants roses. Katmandou est passé de mode.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :