Tag Archives: Internet

Plus de 2000 étudiants russes veulent rencontrer Mark Zuckerberg à la MGU

2 Oct

Image

Plus de 2000 étudiants de l’université d’État de Moscou (MGU) se sont inscrits à une leçon donnée en soirée par le créateur de Facebook, Mark Zuckerberg, dans la salle de réunion de la bibliothèque de l’université.

Seuls 1200 étudiants pourront toutefois participer à cette rencontre et poser des questions au célèbre Américain.

« Peu d’étudiants savaient qu’il était possible d’assister à cette rencontre. Plusieurs variantes étaient possibles : une invitation électronique à imprimer, une invitation reçue de l’office des études des facultés, en se rendant dans l’auditoire où se tenait la rencontre, ou tout simplement en jouant à une loterie », a expliqué l’université dans un communiqué.

Pour ceux qui ne pourront pas entrer dans la salle, une rediffusion en direct sera organisée sur la  chaîne d’information de la MGU.

« Il s’agira d’une diffusion de haute qualité en deux langues (anglais et russe) et pour les spectateurs qui disposent d’une connexion Internet plus lente, nous proposerons différentes qualités d’image », a expliqué l’université.

M. Zuckerberg, selon la MGU, aurait demandé à rencontrer les élèves des facultés de journalisme, de calcul numérique, de cybernétique et de mécanique mathématique.

Hier, le créateur de Facebook a déjà rencontré le premier ministre du pays, Dmitri Medvedev. Lors de cette rencontre, ils se sont entretenus sur la présence de Facebook en Russie, non seulement en sa qualité de réseau social, mais aussi d’entreprise à la pointe de la technologie.

Article traduit du russe par Amandine Gillet

Lien vers l’article original : http://www.rg.ru/2012/10/02/mgu-anons.html

Le Conseil de la Fédération approuve la création d’une liste noire de sites Internet

18 Juil

Image

Ce 18 juillet, le Conseil de la Fédération a approuvé un texte de loi sur l’élaboration d’une liste unique reprenant les noms de domaine des sites avec des contenus illégaux. Ce registre sera donc créé en novembre 2012, a fait savoir RIA Novosti. Ce texte de loi propose la création d’une « liste noire » des sites, des pages et des adresses de réseaux contenant des informations dangereuses pour les enfants. Il s’agit avant tout de lutter contre la pédopornographie, les sites expliquant comment se suicider et ceux qui font la promotion de drogues en tout genre. Ces sites pourront être fermés avant qu’un tribunal ne rende un jugement quelconque. Pour les autres sites qui contiendraient des informations interdites, la fermeture de la page ne pourra être opérée qu’après une décision du tribunal.

Article traduit du russe par Amandine Gillet

Lien vers l’article original : http://www.kommersant.ru/news/1983160

La Douma approuve la création d’une liste noire de sites Internet

18 Juil

Image

Le 11 juillet dernier, la Douma d’Etat a adopté en deuxième puis en troisième lecture une nouvelle loi sur la création d’une liste noire des sites contenant des informations jugées illégales.

Quatre cent trente-quatre députés sur 450 (441 en seconde lecture) ont voté en faveur de cet amendement à la loi « sur la protection des enfants contre des informations qui pourraient se révéler néfastes pour leur santé ou leur développement ». Le jour de l’adoption, la Douma a modifié le texte de ce projet de loi à scandale. Des changements ont été apportés à la partie du texte portant sur les « informations nocives ». Dans le texte initial, un site pris en défaut avec de telles informations devait être directement fermé. Après modification, un site pourra être fermé sans décision du tribunal seulement s’il présente des contenus pédopornographiques, fait la publicité des drogues ou fournit des informations sur la manière de se suicider.

Vous faites déjà vos adieux à la liberté ?« Les députés jouent à un jeu dangereux, la communauté du Net est capable de s’organiser et de se rebeller… »

Le projet de loi propose la création d’un registre (ou liste noire) reprenant les sites interdits et la mise en place de procédures pour bloquer les sites en question. De grandes entreprises de l’Internet et des organisations de défense des libertés ont fermé l’accès à leur page sur Wikipedia en signe de protestation. Ce nouveau texte a également suscité la fureur de grandes sociétés de la toile comme Yandex, Mail.ru Group ou encore Google. La semaine précédente, le projet de loi avait même été critiqué par le Conseil du président sur le développement de la citoyenneté et le respect des droits de l’Homme.

Maria Makoutina – Article traduit du russe par Amandine Gillet

Lien vers l’article original : http://www.kommersant.ru/doc/1978553

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :