Tag Archives: Vladimir Poutine

Novaya Gazeta soumet une pétition à la Douma pour réclamer sa dissolution

10 Jan

Image

Photo : Novaya Gazeta

La chambre basse du parlement russe examine la question de sa dissolution après que Novaya Gazeta a lancé une pétition à ce sujet rassemblant plus de 100 000 signatures vérifiées de citoyens. C’est ce qu’a annoncé le média RSN en référence à une déclaration du vice-président de la Douma, le secrétaire du conseil général du parti Russie unie, Sergueï Neverov. Il a confirmé que les députés étaient prêts à examiner des propositions de cet ordre, mais il a rappelé que dans ce cas-ci, il serait nécessaire de consulter les 60 millions d’électeurs qui se sont présentés aux urnes.

Novaya Gazeta a commencé à récolter des signatures en faveur de la dissolution de la sixième Douma d’État le 24 décembre dernier, trois jours après que les députés ont adopté en troisième lecture une loi interdisant l’adoption d’enfants russes par des citoyens américains. Dans la nuit du 9 au 10 janvier, la pétition a rassemblé le nombre de signatures nécessaire pour être examinée par la chambre basse du parlement.

Jusqu’à présent, 106 000 personnes y ont déjà apposé leur signature. Les citoyens ont jusqu’au 1er février pour soutenir la proposition.

Quelques jours avant le lancement de cette action (nommée #давайраспускайся par le journal), Novaya Gazeta avait rassemblé et remis à la Douma 103 000 signatures contre l’adoption de la loi « Dima Yakovlev ». Lors d’une grande conférence de presse le 20 décembre, le président russe, Vladimir Poutine, avait promis que si une pétition contre ce projet de loi était soumise, la Douma d’État l’examinerait. La pétition présentée par le journal de l’opposition contre la loi « anti-Magnitski » n’a pourtant eu aucun effet.

La loi « Dima Yakovlev » a été ainsi nommée en souvenir d’un petit garçon âgé d’un an et demi, Dima Yakovlev, qui avait été adopté par un couple d’Américains en février 2008. Au bout de quelques mois, en juillet, l’enfant est décédé après que son père adoptif l’a laissé pendant neuf heures enfermé dans sa voiture sous 30 degrés. Le père, Michael Harrison, avait par la suite été acquitté.

Article traduit du russe par Amandine Gillet

Lien vers l’article original : http://www.utro.ru/articles/2013/01/10/1094142.shtml

Joseph Diskine propose que le Conseil russe des droits de l’Homme soit présidé par Vladimir Poutine

21 Nov

Image

 

Photo : versia.ru

Le nouveau membre du Conseil des droits de l’Homme, Joseph Diskine, membre de la commission de la Chambre russe pour le développement de la société civile, estime que Vladimir Poutine devrait diriger le Conseil. Il a expliqué à Kommersant que les autres Conseils (culture, sciences et enseignement) étaient dirigés par le chef du gouvernement et que leurs membres assumaient le rôle de conseillers du président. Le Conseil des droits de l’Homme est actuellement présidé par le conseiller Mihaïl Fedotov.

Un autre nouveau membre de ce Conseil, le journaliste et dirigeant du Centre de recherches stratégique sur la religion et la politique dans le monde contemporain Maxime Chevtchenko, a déclaré que le Conseil des droits de l’Homme rendait des comptes au président et « non à M. Fédotov ». Selon lui, le président du Conseil ne doit pas prendre la place de celui qui a les pleins pouvoirs sur cette problématique. « Le Conseil ne doit ni s’opposer, ni se quereller, ni donner son accord à ce qu’affirme le président. Son rôle est de l’informer », a expliqué M. Chevtchenko. Il propose donc de mettre en place des délégations thématiques qui rencontreront le président sur des thèmes définis.

Le 21 novembre, le Conseil des droits de l’Homme a organisé sa première réunion sous sa nouvelle composition : 40 membres déjà présents auxquels se sont ajoutés 63 militants. Les défenseurs des droits de l’Homme doivent former un groupe de travail qui élaborera la structure de direction et la nouvelle méthode de travail du Conseil, a affirmé M. Fedotov. Il n’a pas exclu que le Conseil puisse fonctionner sous le régime de la coprésidence. Selon lui toujours, de nouveaux groupes pourraient composer le Conseil pour aborder des sujets tels que la politique migratoire, les droits du travail et la défense des droits de l’Homme dans l’ère postsoviétique. Le groupe sur la consolidation citoyenne de la communauté ethnoculturelle pourrait devenir le groupe sur la consolidation de la paix et citoyenne de la communauté ethnoculturelle dans le Caucase du nord. Le groupe Magnitski pourrait être associé à celui sur la participation citoyenne à la lutte contre la corruption et s’occuper également du contrôle du travail des services de l’ordre. Les nouveaux membres du Conseil des droits de l’Homme ont en outre proposé de créer un groupe portant sur la défense des droits des croyants.

Natalia Raibman – Article traduit du russe par Amandine Gillet

Lien vers l’article original : http://www.vedomosti.ru/politics/news/6314181/novyj_chlen_spch_predlagayut_naznachit_putina_predsedatelem#ixzz2CqQmsm6T

Les parachutistes russes célèbrent le 82e anniversaire des troupes aéroportées

2 Août

Image

Aujourd’hui, la Russie célèbre la journée des troupes aéroportées, rapporte Interfax. Cet événement devrait rassembler près d’un million et demi de parachutistes représentants différentes divisions.

« La population attendait avec impatience la fête des troupes aéroportées du 2 août. Cet événement sera célébré, officiellement, dans plus de 20 villes et régions de Russie et bien évidemment dans toutes les divisions et régiments qui comptent des parachutistes. Il s’agit de Riazan, Pskov, Ivanovo, Toula, Novossibirsk, et Omsk, entre autres », a déclaré le colonel Roman Koutouzov, le commandant en second du contingent des troupes aéroportées. C’est à Moscou que se déroulent généralement la plupart des événements.

Le président a félicité ses troupes aériennes. « Les troupes aéroportées russes jouissent d’une histoire riche et sont célèbres pour leur bravoure. Servir son pays comme parachutiste a toujours été considéré comme un acte responsable et vénérable. Vous, les combattants de cette subdivision, vous êtes des soldats forts au caractère solide, avec un esprit d’unité et d’entraide. Les parachutistes poursuivent toujours leurs objectifs avec honneur, ils font preuve d’allégeance à la Patrie et font leur devoir, ils confirment la justesse de leur légendaire devise qui s’est déjà vérifiée : « personne, sauf nous » », a déclaré Vladimir Poutine lors de son discours.

Le président a souligné qu’aujourd’hui, les troupes aéroportées étaient face à un grand défi, à savoir la modernisation et le réarmement de leur division. Il s’est par ailleurs dit convaincu que les parachutistes joueraient un rôle important dans le renforcement des capacités défensives de la Russie.

Pour rappel, les troupes aéroportées ont vu le jour le 2 août 1930. Ce jour-là, douze hommes ont pour la première fois sauté en parachute lors d’une formation dans la région de Voronezh.

Lien vers l’article original : http://www.rg.ru/651991-anons.html

Article traduit du russe par Amandine Gillet

Vladimir Poutine nomme un médiateur pour les entrepreneurs

22 Juin

Vladimir Poutine a déclaré qu’il avait nommé Boris Titov, un ancien associé de son richissime allié Mikhail Prokhorov, à ce poste. M. Titov, un membre du Front de tout le peuple russe de M. Poutine, dirige également le groupe de pression Delovaya Rossiya et plusieurs entreprises, dont le fabricant de vin mousseux Abrau-Durso.

Lors de son discours d’hier (21 juin), M. Poutine a affirmé que le médiateur représenterait les investisseurs russes et étrangers dans les affaires juridiques et les défendrait au tribunal contre les fonctionnaires qui agiraient contre leur intérêt. Il a expliqué que le décret nécessaire à la création de ce poste serait bientôt signé et que M. Titov prendrait ses fonctions dans les semaines à venir.

M. Poutine a confirmé la mise en place d’un programme de privatisation très attendu et il a précisé que les investisseurs étrangers pourraient y prendre part.

La Russie a souvent fait l’objet de critiques de la part de ses partenaires occidentaux s’agissant de la manière dont sont traités les investisseurs étrangers, surtout les petites et moyennes entreprises.

La nomination d’un médiateur laisse entendre que M. Poutine préfère continuer de se reposer sur un système de protection politique plutôt que d’établir des règles claires et transparentes et un système judiciaire juste. Selon le Moscow Times, cette annonce a été accueillie avec prudence par les participants au forum.

Le médiateur entretiendra une relation particulière avec le bureau du procureur général, a ajouté M. Poutine.

Lors de son discours, il a affirmé que la corruption était une grande menace pour la Russie et il a admis que la dépendance de son pays face aux prix du pétrole était son talon d’Achille. Il a par contre fustigé les démocraties européennes pour leur incapacité à prendre des décisions politiques efficaces et il a assuré que la Russie montrait l’exemple au reste du monde s’agissant de lutter contre les difficultés économiques de manière responsable.

Il a lancé un avertissement à l’opposition russe de plus en plus active en affirmant que ce n’était pas parce que certaines personnes se considéraient comme des acteurs de la scène politique qu’ils étaient au-dessus des lois.

Depuis la campagne électorale présidentielle de cette année, l’opposition a organisé denombreuses manifestations anti-Poutine. Ces dernières semaines, des enquêteurs ont perquisitionné le domicile d’éminents leaders de l’opposition et de leur famille. Ils ont ensuite été interrogés par les autorités.

M. Poutine a promis d’être le dirigeant d’un Kremlin en pleine réforme et a coché de nombreux points sur la liste des améliorations qu’il s’était engagé à mettre en oeuvre, notamment en ce qui concerne l’application des lois, le système judiciaire, l’éducation, la santé et l’hébergement.

Article traduit de l’anglais par Amandine Gillet

Lien vers l’article source : http://www.euractiv.com/europes-east/putin-appoints-ombudsman-western-news-513494

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :